Bienvenue ! Si tu es nouvelle ici, tu voudras sans doute suivre mon guide pour dessiner tes perspectives professionnelles sans partir dans tous les sens : Clique ici pour télécharger le guide gratuitement ! Merci de ta lecture et à très vite sur ce blog !🙂

Je dois te le dire tout de suite : Non, je ne vais pas te livrer la recette secrète pour éradiquer à jamais de ta vie doutes et incertitudes ! Désolé !

Très souvent, mes jeunes clients formulent leur demande ainsi : ils voudraient savoir pour quel métier ou quelle formation ils sont faits. Et je leur dis en plaisantant que malheureusement, ils se sont trompés de personne, je n’ai pas de boule de cristal !

Je sais bien que c’est une représentation très courante sur mon métier. Et c’est bien évidemment une demande qu’il est difficile de réprimer. On pense que les conseillers d’orientation ou de carrière sont en mesure de nous dire ce que l’on DEVRAIT faire. Cette attente de divination et/ou d’expertise est, à mon avis, une des raisons pour laquelle, les conseillers d’orientation exerçant dans les lycées ont tant mauvaise presse. “Je suis allé en voir une mais elle (c’est souvent une femme) ne m’a pas du tout aidé ”. Cela peut même concerner la représentation que tu te fais des résultats de ton bilan de compétences. Je vois souvent que cela ne t’a pas aidé… Cela ne m’étonne pas.

En fait, selon moi, il y a méprise :

Personne n’est capable de te dire ce que tu devrais faire, encore moins ce pourquoi tu es fait !

Et oui, je sais, c’est décevant, mais c’est à cette seule condition, que tu peux conquérir TA liberté.

Le problème, c’est qu’on cherche souvent des CERTITUDES. Et on érige parfois ces certitudes comme des conditions sine qua non au passage à l’action…

Avant de se lancer dans une formation, de monter sa boite ou de changer de boulot, on veut être sûr que :

* ce futur métier est bien fait pour nous,
* nous sommes capables de réussir,
* l’on pourra vivre de cette nouvelle activité,
* c’est bien ce que l’on veut.

Et bien, je vais te décevoir encore (mais tu le sais déjà, tu n’es pas né de la dernière pluie, non plus), mais il n’y a AUCUN moyen d’être sûr AVANT. En tout cas, cette certitude ne peut certainement pas venir de quelqu’un d’autre que de toi-même. C’est inconfortable, je sais… C’est inconfortable, car cela nécessite que tu prennes la RESPONSABILITÉ de tes choix.

Et tu sais quoi ? C’est précisément à ce moment-là que tu as toutes les chances de voir se concrétiser tes choix… lorsque tu en endosses la responsabilité. Et bien oui, tu vas te démener pour ne pas perdre la face. En tout cas, cela peut constituer une motivation supplémentaire !

Alors, que faire ? Et bien, selon moi, 2 choses :

> Transformer son besoin de certitude en foi inextinguible

Tu vas me dire que la foi ne se décrète pas et bien je pense (et je ne suis pas la seule) que SI.

Petit extrait du livre “Réfléchissez et devenez riche” de Napoleon Hill, dont je t’ai déjà parlé dans ma sélection des 7 livres à lire pour nourrir sa quête de sens :

“La foi est un état d’esprit que l’on acquiert en affirmant ou en répétant des instructions au subconscient qui joue un très grand rôle dans la concrétisation du désir.”

Alors cet auteur n’est pas un scientifique patenté. (Je reconnais que je mélange allègrement sources scientifiques et sources plus “païennes”, dirons-nous !) J’espère que cela ne te choque pas ! ^^

Mais si tu veux, je t’invite à lire Pensée positive 2.0 : la loi d’attraction enfin expliquée de Pierres-Yves Alexandre Thalmann (psychologue suisse et aguerri à l’approche scientifique puisqu’il est également docteur en physiques des particules…) : tu y trouveras toutes les explications scientifiques et rationnelles qui se cachent derrière le pouvoir de la pensée positive.

Donc pour résumer, quand tu n’es pas sûr de réussir à faire quelque chose, je te propose de remplacer tes doutes par des affirmations à propos de ce que tu AIMERAIS qu’il advienne.

Car si tu mets en accord, tes pensées, tes émotions ET tes actions (bien sûr, je n’ai pas dit qu’il suffisait de croire à une chose pour qu’elle se concrétise), tu as ici la précieuse formule pour réaliser tes souhaits les plus chers. C’est basique, mais ça marche !! Et pssst, en plus, il n’y a rien d’autre à faire…^^

Par exemple : Au lieu de “Est-ce que je vais y arriver ?” Dis-toi : “Je ferai tout pour rendre cela possible.”

Une fois de plus, la science nous éclaire sur le phénomène à l’oeuvre. Je t’en ai déjà parlé dans un article précédent. La croyance en sa capacité de réussir une tâche est bien plus déterminante que les capacités elles-mêmes. Pourquoi ? Et bien parce que de cette manière, tu vas :

1) Être ouvert aux opportunités qui vont dans le sens de ta croyance,
2) Être motivé pour faire ce qu’il faut pour atteindre ton objectif,
3) Et du coup, tu vas davantage passer à l’action !

Rappelle-toi : Quand les émotions, les pensées et les actions sont toutes trois alignées dans la même direction, alors TOUT concourt pour que ce but soit atteint.

> Passer à l’action :

Le passage à l’action permet la confrontation à la réalité. Et c’est bien en se confrontant à cette dernière (par l’intermédiaire de recherche, d’immersion, de discussion, etc.) que tu pourras préciser et te rapprocher de ce que tu souhaites et de ce qui fait VRAIMENT sens pour toi.

Et enfin, dernier point, s’il en fallait un pour te convaincre, très souvent quand tu dis que tu ne sais pas quoi faire, en fait, c’est faux ! Tu le SAIS très bien au fond de toi…

Sauf que tu n’oses pas te l’avouer ou tu repousses cette idée parce qu’elle n’a pas “encore” grâce à tes yeux… Mais sache que cette idée qui te taraude, qui revient sans cesse et que tu récuses et bien aussi “folle” soit-elle, il te faudra probablement aller jusqu’au bout pour pouvoir passer à autre chose ou plutôt pour recycler le désir sous-jacent dans une autre piste plus “en phase” avec la réalité. Tu n’auras jamais à faire le DEUIL de ton désir le plus profond, ou si tu le fais, ce ne sera pas sans conséquence sur ton bien-être et ta santé.

Tu as aimé cet article? N’hésite pas à le partager! <3 et à me dire ce que tu en penses en commentaire.

Orientation de carrière : Comment faire le bon choix ?

[/tatsu_text][/tatsu_column][/tatsu_row][/tatsu_section]