Bienvenue ! Si tu es nouvelle ici, tu voudras sans doute suivre mon guide pour dessiner tes perspectives professionnelles sans partir dans tous les sens : Clique ici pour télécharger le guide gratuitement ! Merci de ta lecture et à très vite sur ce blog !🙂

Je me souviens encore bien de ces moments où, avant de poser ma démission, j’essayais tant bien que mal de me projeter dans mon job de consultante.

 

.Je me répétais : ”Résiste, prouve que tu existes” (oups … non pardon ! ). “Continue, tu verras, ce sera mieux quand… bla bla bla, ça va s’améliorer sur le projet untel…”. Certains jours, j’essayais vraiment de me dire que c’était pas si mal et de me persuader de donner encore de moi-même tout en espérant trouver un sens à mon travail. Et puis, d’autres jours, j’avais envie de tout quitter sur-le-champ. Lorsqu’on est dans une situation insatisfaisante, que ce soit sur le plan professionnel ou autre, on oscille forcément entre ces deux pôles.

.

Généralement, on a plutôt tendance à appréhender négativement les périodes de changement. Et pourtant, si l’on n’avait pas “embrassé” cette instabilité qui accompagne tout apprentissage, on ne se serait jamais mis debout pour marcher !

.

Alors, très souvent, avant de “faire le grand saut”, on passe un certain temps à se demander quand est-ce que ce sera le meilleur moment pour le faire !
.
Je te propose 7 signes qui, selon moi, sont de bons “drapeaux rouges” qui doivent t’inciter à envisager sérieusement un changement de cap professionnel :
.
1 .Tu penses à des ultimatums, genre: “ Si dans 3 mois, je n’ai pas cette augmentation / promotion / mutation, je me casse…

.

C’est LE signe que tes besoins ne sont pas (ou plus) respectés.
.
=> Au lieu de placer le curseur à l’extérieur de toi-même, pourrais-tu te demander si ce travail est vraiment celui que tu souhaitais ? Est-ce vraiment ce à quoi tu aspirais ? Te permettait-il d’aller dans la direction de la personne que tu souhaites devenir?
.
2. Tu restes pour le salaire / le prochain poste que tu pourrais décrocher / la reconnaissance que ton job t’apportes.
.
Le problème est que si tu n’obtiens pas ce que tu souhaites alors ta motivation risque fortement de descendre en flèche et là, ce sera difficile de continuer à avancer. Trouver du plaisir dans son travail, simplement, indépendamment du résultat est un élément indispensable pour rester engagé quand on fait face à une déconvenue.
.
=> Peux-tu, dans ton métier, trouver des sources de plaisir spontané et durable ?
.
3. Les rapports avec un collègue/supérieur/client sont “toxiques”.
.
Malheureusement, il arrive d’être confronté à une relation difficile sur son lieu de travail. Et c’est d’ailleurs un élément très souvent cité comme source d’insatisfaction. À partir du moment où l’on ressent un malaise important dans une de ses relations, il est conseillé de s’adresser à une tierce personne, neutre, pour faire le point et envisager objectivement la situation.
.
=> Si l’on est dans un cas avéré de harcèlement, vouloir rester à tout prix peut être destructeur.
.
4. Tu n’es pas toi-même.
.
Si chaque matin, tu as l’impression d’enfiler un costume (avec son masque) pour aller au boulot alors, il serait peut-être temps de mettre les choses à plat.
.
Évidemment qu’on a tous un rôle “professionnel” mais il est préférable que celui-ci soit souple. Le tenir ne doit pas t’inciter à faire de grands compromis avec toi-même et à cacher littéralement une partie de ta personnalité !
.
=> Tu as le droit d’être toi-même… Avec tes qualités et tes défauts. Assume ton côté un peu foufou, ta timidité, ton besoin d’aller à ton rythme même si cela ne correspond pas aux standards “corporate”.
.
(J’ai réalisé que ces standards étaient trop pour moi quand un journaliste, dans un article sur mon entreprise, nous avait surnommé (les salariés) des “moines-soldats”. Cela ne me correspondait pas du tout….et me faisait horreur, j’ai dit stop.)
.
5. Tu essaies de te convaincre que ce boulot te convient.
.
Si tu essaies de te convaincre, c’est probablement que tes valeurs et/ou tes besoins ne sont pas en adéquation avec ce que tu fais quotidiennement. L’être humain déteste être incohérent (). Ton ‘mental’ va donc certainement essayer de réduire cet état de “dissonance” entre tes pensées et tes actes.
.
=> Essaie d’observer ce que ton mental te dit et remet-le en question : “ En es-tu sûr(e) ? Qu’est-ce qui te fait dire ça ? As-tu un exemple qui pourrait te faire penser le contraire ? ” En général, il y a une peur cachée derrière et ton mental essaie de te protéger.
.
6. Tu “sens” que ce boulot n’est plus pour toi.
.
Je t’invite vraiment à écouter attentivement ta petite voix, celle qui vient de ton for intérieur. Elle s’accompagne généralement d’une sensation d’ouverture au niveau du corps. C’est subtil certes, mais tu peux t’entraîner à la discerner du “mental” : c’est ton intuition et elle ne se trompe jamais.
.
7. Tu passes beaucoup de temps, dans tes journées, à “rêver ta vie”.
.
Tu fais beaucoup de recherche sur internet sur des sujets divers et variés, tu passes plus de temps sur Facebook que sur ta boite mail pro, tu es plus lent(e) et plus distrait(e) dans ton travail, tu te dis que tu vas te reprendre mais il n’en est rien… Bref, tu ne te sens plus vraiment concerné(e). Ce sont les symptômes du bore-out, le syndrome d’ennui au travail. Hé, ce n’est pas une fatalité ! Même si 2 Français sur 3 se disent insatisfaits au travail (source : Observatoire de la Vie Au Travail), ce n’est pas une raison pour le rester.
.
=> Pose-toi les bonnes questions : Que veux-tu vraiment ? Que ferais-tu si tu avais une baguette magique ?
.
Tu repères certains de ces signes dans ton quotidien ? Ne serait-il pas le temps de prendre les choses en mains pour aligner ta vie professionnelle avec ce que tu souhaites vraiment ? Avec tes valeurs, tes sources de motivation et ce qui fait sens pour toi ?
.
Pour cela, il faut bien se connaître, c’est pourquoi je te propose un guide de réflexion en 7 étapes pour faire le point sur tes aspirations au travail (Clique ici pour y accéder). Est-ce que cela va suffire ? Bien sûr que non, il te faudra aussi échanger avec quelqu’un au sujet de tes prises de conscience et prendre des engagements pour arrêter de te bercer d’illusions !
.
Si tu le souhaites, réserve ta séance de découverte (gratuite) : nous reviendrons ensemble sur ce que tu as mis au jour grâce au guide et nous dégagerons ensemble les prochaines étapes à mettre en place pour que tu vives une vie professionnelle où tu seras enfin libre d’être toi-même et grâce à laquelle tu pourras contribuer à 100% de ton potentiel !
.
À très vite !
Marie-Laurence
[/tatsu_text][/tatsu_column][/tatsu_row][/tatsu_section]