Aujourd’hui, je voudrais te parler de ces compétences qui vont être indispensables dans le monde de demain, celles qu’il faut donc chercher à développer (et veiller à ce que nos enfants acquièrent.).…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Si tu es nouvelle ici, tu voudras sans doute suivre mon guide pour dessiner tes perspectives professionnelles sans partir dans tous les sens : Clique ici pour télécharger le guide gratuitement ! Merci de ta lecture et à très vite sur ce blog !🙂
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
.
Le monde change. Il ne ressemble plus à celui qu’ont connu nos parents, ni même à celui dans lequel nous avons fait nos premiers pas. Et ces changements ont évidemment un impact sur nos façons de travailler et sur les compétences requises pour rester “dans la course”.
.
Je n’aime pas vraiment cette expression, car elle insinue qu’il y aura des personnes qui resteront sur le bord de la route. C’est quelque chose avec lequel j’ai du mal, à vrai dire, je suis une profonde optimiste et je crois que, même dans un monde hyper-connecté et informatisé, régi par des super-organisations (les GAFA ou géants du web), chacun pourra trouver un moyen de “faire son beurre”, dirons-nous.
.
En tout cas, c’est mon credo.
.
Aujourd’hui, je voudrais te parler de ces compétences qui vont être indispensables dans le monde de demain, celles qu’il faut donc chercher à développer (et veiller à ce que nos enfants acquièrent.)
.
D’ailleurs, à mon sens, l’école de demain devrait mettre cela au coeur de ses programmes.
.
Pour poser le décor, cela ne t’a pas échappé : le monde évolue. Il est devenu VUCA.
.
Mais c’est quoi ça ? Des pastilles pour la gorge ? Non, ça veut dire : volatile, incertain, complexe et ambigu ! (oui, je sais j’ai un humour spécial ¯_(ツ)_/¯ )
.
Et c’est ce qui caractérise le monde d’aujourd’hui. Ça c’est une première chose.
.
Ensuite, on peut compter sur 6 grands “drivers” de changement :
.
– Une extrême longévité : le fait que l’on vive plus longtemps change la nature des carrières et la manière dont on apprend.
.
L’augmentation du nombre de machines “intelligentes” : qui remplace petit à petit un nombre grandissant d’emploi.
.
– Un monde “computationnel” : il existe de plus en plus de système et de façon de capter de l’information, ce qui rend notre monde “prédictible”. (Le big data en sait beaucoup plus sur toi que toi-même !! )
.
L’essor des nouveaux médias : Twitter, Snapchat, Instagram,… tous ces nouveaux médias qui ne sont plus uniquement basés sur le texte. Cela nécessite de les comprendre et de savoir comment les utiliser.
.
Les superstructures : Les entreprises de technologie (les géants du web notamment) inventent de nouvelles façons de créer de la valeur (Par exemple, une des conséquences est le fait de pouvoir gagner de l’argent sur Youtube entre autres !!).
.
Un monde connecté de façon globale : la multiplication des interactions entre différents pays et cultures met la question de la diversité et de l’adaptativité au centre des organisations aujourd’hui.
.
.
Ok, donc, une fois qu’on a dit ça, qu’est-il devenu nécessaire de maîtriser pour évoluer dans un tel monde ?
.
.
1. La production de sens
Hahaha tiens tiens, on la retrouve encore cette notion de sens. Et oui, dans une société devenue “liquide” (perte de pouvoir des institutions classiques telles que la famille, l’état, la religion…), la capacité de mettre du sens sur ce qui ce passe est devenue primordiale et…. difficile. Mais bonne nouvelle, c’est peut-être bien là que se situe notre avantage compétitif sur les machines justement, car c’est une faculté de l’intelligence humaine encore impossible à coder (en tout cas, pour l’instant).
.
2. L’intelligence sociale 
L’habileté de se connecter aux autres de façon directe et profonde pour stimuler des réactions ou des interactions spécifiques (d’où le fait qu’on parle constamment de story-telling et de copywritting ou comment susciter émotion et attraction).
.
3. La pensée adaptative
La capacité de penser et de proposer des solutions qui vont au-delà de ce qui est habituellement convenu et surtout qui s’adaptent à la situation à laquelle on fait face (tel le surfeur qui surfe sur la vague de la vie dont je t’ai parlé dans cet article).
.
4. Des compétences transculturelles
La capacité d’opérer au sein de différentes cultures.
.
5. La pensée “computationnelle” 
L’habileté de comprendre et de travailler à partir des bases de données et des algorithmes. 6. La transdisciplinarité : capacité de comprendre des concepts de différentes disciplines. C’est pourquoi les multi-potentialistes ont tout intérêt à cultiver leurs multiples appétences. Nous n’aurons plus seulement besoin d’experts, mais aussi de personnes capables de faire le lien entre différentes disciplines et leurs protagonistes.
.
7. Un état d’esprit de “designeur”
L’habileté de développer en partant du résultat final souhaité ou du besoin “client”.
.
8. Le management de la capacité cognitive
L’infobésité tu connais ? Et bien, le management de la capacité cognitive est précisément la capacité à éviter ce phénomène et à être capable de discriminer et filtrer l’info pertinente et de comprendre comment maximiser la capacité de notre cerveau en utilisant différents outils et techniques (pour savoir comment, lire l’excellent livre d’Idriss Aberkane : “Libérez votre cerveau”).
.
9. La collaboration virtuelle
La capacité de travailler de façon productive et démontrer sa présence comme membre d’une équipe virtuelle. Tu peux d’ores et déjà me montrer ta présence en mettant un commentaire !
.
10. La littératie médiatique

La capacité d’évoluer de façon critique dans l’environnement médiatique contemporain, notamment savoir comment utiliser les réseaux sociaux pour avoir une communication persuasive.

.
.
Bon et bien, cela nous fait du pain sur la planche  !
.
.
Je trouve intéressant de se tourner aussi vers le futur pour tenter de donner une direction à ses projets. Personnellement, j’aime beaucoup les nouvelles technologies et je mesure chaque jour à quelle vitesse va tout cela.
.
C’est pourquoi, je t’encourage vraiment à avoir les besoins de demain en tête quand tu envisages un switch de carrière.
.
👉 Est-ce que ton travail actuel ou ce que tu fais à côté te permet de développer une (ou plusieurs) de ces compétences ? Si oui, lesquelles?
.
👉  Qu’est-ce que tu pourrais commencer à apprendre, en marge de ton travail, qui te permettrait de te préparer à ces changements déjà en marche ?
.
Dis-le moi en commentaire !
.
N’OUBLIE PAS TU AS DEJA TOUT EN TOI  !
.
.
💙 Partage cet article si tu penses qu’il peut aider un.e ami.e ! 💙
.
.
[/tatsu_text][/tatsu_column][/tatsu_row][/tatsu_section]